Le surnaturel dans les religions du livre : quelques pistes d’interprétation (journée d’étude)

Le vendredi 9 décembre 2022 a lieu la journée d’étude « Le surnaturel dans les religions du livre : quelques pistes d’interprétation » organisée par Erdal Kaynar (Université de Strasbourg) et Özkan Bardakçı (Université de Strasbourg) à l’Université de Strasbourg, au Palais universitaire (salle 47 – 9, place de l’Université – 67 000 Strasbourg).

Affiche et programme de la journée d'étude « Le surnaturel dans les religions du livre »
Affiche et programme de la journée d’étude « Le surnaturel dans les religions du livre »

Argumentaire

Qu’il s’agisse du judaïsme, du christianisme et de l’islam, toutes les sociétés sont fondées sur une idéologie religieuse dont un des postulats fondamentaux est que « rien n’est impossible à Dieu ». En vertu de sa toute-puissance et de sa liberté souveraine, il peut interférer dans les processus naturels pour les amplifier, ou au contraire, en suspendre provisoirement le cours. La seule distinction qui importe à l’historien est celle, variable selon les époques et les lieux, qui sépare un surnaturel reconnu de ses formes non reconnues et donc inquiétantes, voire suspectes. « Le surnaturel n’est pas un concept, c’est un monde »1.

Cette rencontre vise à en prendre la mesure, sans prétendre résoudre les nombreux problèmes que posent encore à l’historien son approche et son étude, tout en gardant à l’esprit la spécificité de ce domaine qui demande au chercheur d’être vigilant, de peur de réveiller le dragon, les vampires ou les autres êtres surnaturels.

Programme

9h00 : Accueil

9h10 : Introduction par Erdal Kaynar (Université de Strasbourg) et Özkan Bardakçı (Université de Strasbourg)

9h20 : « Créer à travers le Sefer Yetsira : tradition et rituel dans les manuscrits hébreux du Moyen Âge » par Emma Abate (IRHT-CNRS)

10h00 : « La naturalisation de l’occulte dans la philosophie scolastique latine, XIIIe-XVe siècle » par Nicolas Weill-Parot (EPHE)

10h40 : « Miracles flamboyants, miracles baroques : les deux âges du surnaturel dans l’Europe catholique de la première modernité » par Bruno Maes (Université de Lorraine)

11h20 : « La parole est aux fidèles : nature et surnature dans les ego-documents du XVIe siècle » par Nicolas Balzamo (Université de Neuchâtel)

Déjeuner

14h00 : « Les protestants français face à la controverse catholique sur le sujet des miracles (1598-1685) » par Julien Léonard (Université de Lorraine)

14h40 : « Pour une étude du surnaturel chez les Ottomans » par Marinos Sariyannis (Institute for Mediterranean Studies)

15h20 : « Un combattant aux pouvoirs surnaturels : Tiryâki Hasan Paşa et le siège de Kanizsa (1601) dans les Gazavât-ı Tiryâkî Hasan Paşa » par Özkan Bardakçı (Université de Strasbourg)

16h00 : Conclusion par Özkan Bardakçı

Pour citer ce billet : Jean-Charles Coulon, « Le surnaturel dans les religions du livre : quelques pistes d’interprétation (journée d’étude) », Le monde des djinns [Carnet de recherche], https://djinns.hypotheses.org/2732, mis en ligne le 17 novembre 2022, consulté le 4 février 2023.
  1. André Vauchez, Saints, prophètes et visionnaires : le pouvoir surnaturel au Moyen Âge, Paris, 1999, p. 15. []

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search