Le surnaturel dans les religions du livre : quelques pistes d’interprétation (journée d’étude)

Le vendredi 9 décembre 2022 a lieu la journée d’étude « Le surnaturel dans les religions du livre : quelques pistes d’interprétation » organisée par Erdal Kaynar (Université de Strasbourg) et Özkan Bardakçı (Université de Strasbourg) à l’Université de Strasbourg, au Palais universitaire (salle 47 – 9, place de l’Université – 67 000 Strasbourg).

Affiche et programme de la journée d'étude « Le surnaturel dans les religions du livre »
Affiche et programme de la journée d’étude « Le surnaturel dans les religions du livre »

Argumentaire

Qu’il s’agisse du judaïsme, du christianisme et de l’islam, toutes les sociétés sont fondées sur une idéologie religieuse dont un des postulats fondamentaux est que « rien n’est impossible à Dieu ». En vertu de sa toute-puissance et de sa liberté souveraine, il peut interférer dans les processus naturels pour les amplifier, ou au contraire, en suspendre provisoirement le cours. La seule distinction qui importe à l’historien est celle, variable selon les époques et les lieux, qui sépare un surnaturel reconnu de ses formes non reconnues et donc inquiétantes, voire suspectes. « Le surnaturel n’est pas un concept, c’est un monde »1.

Cette rencontre vise à en prendre la mesure, sans prétendre résoudre les nombreux problèmes que posent encore à l’historien son approche et son étude, tout en gardant à l’esprit la spécificité de ce domaine qui demande au chercheur d’être vigilant, de peur de réveiller le dragon, les vampires ou les autres êtres surnaturels.

Programme

9h00 : Accueil

9h10 : Introduction par Erdal Kaynar (Université de Strasbourg) et Özkan Bardakçı (Université de Strasbourg)

9h20 : « Créer à travers le Sefer Yetsira : tradition et rituel dans les manuscrits hébreux du Moyen Âge » par Emma Abate (IRHT-CNRS)

10h00 : « La naturalisation de l’occulte dans la philosophie scolastique latine, XIIIe-XVe siècle » par Nicolas Weill-Parot (EPHE)

10h40 : « Miracles flamboyants, miracles baroques : les deux âges du surnaturel dans l’Europe catholique de la première modernité » par Bruno Maes (Université de Lorraine)

11h20 : « La parole est aux fidèles : nature et surnature dans les ego-documents du XVIe siècle » par Nicolas Balzamo (Université de Neuchâtel)

Déjeuner

14h00 : « Les protestants français face à la controverse catholique sur le sujet des miracles (1598-1685) » par Julien Léonard (Université de Lorraine)

14h40 : « Pour une étude du surnaturel chez les Ottomans » par Marinos Sariyannis (Institute for Mediterranean Studies)

15h20 : « Un combattant aux pouvoirs surnaturels : Tiryâki Hasan Paşa et le siège de Kanizsa (1601) dans les Gazavât-ı Tiryâkî Hasan Paşa » par Özkan Bardakçı (Université de Strasbourg)

16h00 : Conclusion par Özkan Bardakçı



Citer ce billet
Jean-Charles Coulon (2022, 17 novembre). Le surnaturel dans les religions du livre : quelques pistes d’interprétation (journée d’étude). Le monde des djinns. Consulté le 23 février 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/ns8n

  1. André Vauchez, Saints, prophètes et visionnaires : le pouvoir surnaturel au Moyen Âge, Paris, 1999, p. 15. []

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search