Le diable dans la bande dessinée (colloque)

Les 9 et 10 juin 2022 a lieu le colloque « Le diable dans la bande dessinée » organisé par l’ISERL en partenariat avec Lyon BD, du théâtre Comédie Odéon, du Labex COMOD et du LARHRA.

Affiche du colloque « Le diable dans la bande dessinée »
Affiche du colloque « Le diable dans la bande dessinée »

Argumentaire

De nos jours, la société entretient une relation ambiguë avec le diable : il terrifie autant qu’il fascine. Ecrivains et peintres se sont ingéniés à fixer ses traits : Farfarello de Dante, le Méphistophélès du Docteur Faust de Marlowe ou celui de Goethe, le diable amoureux de Cazotte, ou encore celui boiteux de Vélez de Guevara… Satan ne disparaît pas avec la fin des procès de sorcellerie, les progrès scientifiques, ou l’avènement de la raison. L’imaginaire collectif est encore hanté par son image.

Robert Hughes, dans Heaven and Hell in Western Art, estime qu’il « existe un territoire de l’art où Satan survit, quoique sous une forme inversée et déformée. C’est la bande dessinée. Au travers de Batman, Superman, Captain Marvel, Captain America et du reste de leur tribu ».

Ce colloque doit approfondir le rapport entre le 9e Art et la diable en envisageant l’ensemble des styles. Comment le démon est-il représenté ? Sous quels traits ? Apparaît-il ou s’agit-il seulement d’une évocation ? En quoi sa représentation du diable est révélatrice d’une culture, à un moment donné de l’histoire ? Des démons du capitaine Haddock aux super vilains combattus par Ric Hochet, des revues grecques aux mangas et au comix, des forêts belges aux images de catéchismes, nous allons découvrir les mille facettes d’un démon qui hante la BD.

Programme

Jeudi 9 juin à partir de 13h
Salle des colloques, Université Lyon 2 – 16-18, quai Claude Bernard 69007 Lyon

« De la catéchèse à la bande dessinée, figures du diable et du combat spirituel » par Isabelle Saint-Martin (EPHE)

« Le triomphe de Méphistophélès dans la BD belge francophone des années 1930-1950 » par Philippe Delisle (Université Lyon 3)

« Avatars d’une imagerie catholique : le diable dans la BD catéchistique et hagiographique » par Paul Chopelin (Université Lyon 3)

« Le pays des songes de Jean-Claude Servais : diable et autres créatures maléfiques » par Luc Courtois (Université Catholique de Louvain)

« “Le diable est dans les détails… ou en tout cas pas où on l’attend”. Pour une relecture critique d’une diabolisation féminine : Jade, Kim et Miranda dans la suite Djinn, d’Ana Miralles et Jean Dufaux (Dargaud, 2001-2016) » par Jean-Louis Tilleuil (Université Catholique de Louvain)

« La femme diablesse dans la production d’Esteban Maroto » par Nicolas Diochon (Université Lyon 2)

Vendredi 10 juin à partir de 14h
Théâtre Comédie Odéon – 6, rue Grolée 69002 Lyon

« Le diable chez Ric Hochet : image de l’ennemi » par Philippe Martin (Université Lyon 2)

« Avec Arkas, le diable grec s’amuse » par Marina Petropoulou (Athènes)

« Des démons et du démoniaque dans les comix underground américains. L’exemple de Clay S. Wilson » par Harry Morgan

« Le démon en moi : Devilman de Nagai Gô » par Julien Bouvard (Université Lyon 3)

« La création du diable dans Lincoln » par Jérôme Jouvray

Pour citer ce billet : Jean-Charles Coulon, « Le diable dans la bande dessinée (colloque) », Le monde des djinns [Carnet de recherche], https://djinns.hypotheses.org/2450, mis en ligne le 9 juin 2022, consulté le 4 février 2023.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search