Le surnaturel en Islam (VIIe-XXe siècle) (séminaire de master)

En 2022 a lieu un séminaire intitulé « Le surnaturel en Islam (VIIe-XXe siècle) » organisé par Özkan Bardakçi à l’Université de Strasbourg dans le cadre des séminaires de master mention « Mondes musulmans ». Ce séminaire se clôturera le 9 décembre avec une journée d’étude sur cette thématique.

L'homme des mers dans la cosmographie d'al-Qazwīnī
L’homme des mers dans la cosmographie d’al-Qazwīnī
Source : al-Qazwīnī, ʿAğāʾib al-maḫlūqāt wa-ġarāʾib al-mawǧūdāt, MS Paris, BnF, Smith-Lesouëf 221, fol. 76v.
URL : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b8432902f/f158.item.r=%D8%A7%D9%84%D9%82%D8%B2%D9%88%D9%8A%D9%86%D9%8A

Argumentaire

Ce séminaire de recherches entend ouvrir un espace de discussion sur le « surnaturel » en Islam, de sa naissance à aujourd’hui. Interroger le surnaturel en Islam n’est pas chose aisée. Il s’agit des phénomènes qui échappent aux « lois naturelles » et à la pensée humaine. Toutefois, la pensée islamique constitue depuis les premiers siècles hégiriens un cadre cognitif général. Elle pose des repères au temps et à l’histoire, aux rapports entre les hommes et le cosmos. Ainsi, la volonté de Dieu s’exerce sur tous les événements de la création mais elle n’exclut pas toute idée de « nature ». Il est de la « coutume » de Dieu de laisser s’exercer les chaînes de causalités terrestres et cosmiques. Si l’homme est posé au sommet de la création, il n’est pas pour autant le seul être conscient à peupler l’univers. Les anges, les djinns vivent et peuvent entrer en rapport avec lui. Cette vision du monde englobe les phénomènes visibles et invisibles.

Le Coran, la théologie et la science islamiques, quant à eux, ne définissent pas à proprement parler le « surnaturel ». Au sens large, il est défini comme « ce qui est au-dessus de la nature, n’obéit pas à ses lois, et qu’on rapporte généralement à une puissance surhumaine, à la divinité […] une chose ou, moins souvent, une personne que l’on considère comme n’appartenant pas au monde naturel, dont l’existence et les possibilités ne relèvent pas des lois de la nature ». Cette définition ne suffit pas à l’expliquer. Aussi ce séminaire vise à contextualiser le surnaturel dans les différentes traditions musulmanes dans le temps comme dans l’espace. Les sources écrites nous informent sur les merveilles, les mirabilia médiévales et les prodiges. Elles nous renseignent sur ce qu’on appelle l’ésotérisme (magie, alchimie, astrologie…). Ceux qui la pratiquent ont des statuts sociaux différents et la contextualisation de ces praticiens permet d’interroger leur statut social et culturel.

Dans les traditions des époques médiévale, moderne et contemporaine, les différents écrits permettent de comprendre la construction, la circulation et la réception du surnaturel. Les références auxquelles ils font appel conduisent à une réflexion sur la circulation et la réception des phénomènes surnaturels (démons, dragons, esprits, anges, vampires…).

Ainsi, ce séminaire propose d’étudier trois axes. Le premier explore le sens et le contenu de ce que les musulmans entendent par « merveilleux », extraordinaire ou encore étrange. Le second vise à étudier l’attitude des musulmans quand ils sont confrontés à ces phénomènes. Enfin, le dernier aborde le thème de la magie, de la divination et des sciences occultes.

Les séminaires se déroulent le vendredi de 14h à 16h à partir du 16 septembre 2022 en salle 116.

Ce séminaire sera clôturé par une journée d’études avec les spécialistes de la question, le 9 décembre 2022 en salle 47 (format hybride).

Programme

 

Séminaire 1 : Introduction du thème. Qu’est-ce que le « surnaturel » en Islam ? État de l’art et perspectives de recherches

16 septembre 2022 (2h)
23 septembre 2022 (2h)

 

Séminaire 2 : Le surnaturel, l’extraordinaire, l’étrange dans les mondes musulmans

30 septembre 2022 (2h)
7 octobre 2022 (2h)
14 octobre 2022 (2h)

 

Séminaire 3 : Les musulmans face aux âmes, aux saints et aux morts

21 octobre 2022 (2h)
28 octobre 2022 (2h)
18 novembre 2022 (2h)

 

Séminaire 4 : Les musulmans et la magie

25 novembre 2022 (2h)
2 décembre 2022 (2h)

 

Séminaire 5 : Avec ce dernier séminaire (journée d’études), nous proposerons une réflexion interdisciplinaire sur le surnaturel et les textes dans le monde juif, chrétien et musulman au cours des VIIe-XXe siècles.

Pour citer ce billet : Jean-Charles Coulon, « Le surnaturel en Islam (VIIe-XXe siècle) (séminaire de master) », Le monde des djinns [Carnet de recherche], https://djinns.hypotheses.org/2155, mis en ligne le 13 septembre 2022, consulté le 5 décembre 2022.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search