Première journée des doctorants de l’Association francophone pour l’étude universitaire des courants ésotériques (FRÉSO)

Le 2 octobre 2021 a lieu au Campus Condorcet la première journée des doctorants de l’Association francophone pour l’étude universitaire des courants ésotériques (FRÉSO), initialement programmée le samedi 28 mars 2020 et reportée en raison de la pandémie de Covid19. Il s’agit de la première grande manifestation scientifique de l’Association Francophone pour l’Étude Universitaire des Courants Ésotériques (FRÉSO), fondée en octobre 2019 par Jean-Pierre Brach (École Pratique des Hautes Études, Université PSL) et plusieurs de ses doctorants. Il s’agit d’une branche régionale de l’European Society for the Study of Western Esotericism (ESSWE), association fondée en 2005 et affiliée à l’International Association for the History of Religions (IAHR).

Affiche de la première journée des doctorants de FRÉSO
Affiche de la première journée des doctorants de FRÉSO

Argumentaire

L’Association Francophone pour l’Étude Universitaire des Courants Ésotériques (FRÉSO) est une association loi de 1901 fondée en octobre 2019 par M. Jean-Pierre Brach, directeur d’études à l’École Pratique des Hautes Études (Université PSL), titulaire de la chaire « Histoire des courants ésotériques dans l’Europe moderne et contemporaine », et par plusieurs de ses doctorants. Elle constitue une branche régionale de l’European Society for the Study of Western Esotericism (ESSWE), association fondée en 2005 et affiliée à l’International Association for the History of Religions (IAHR) (pour plus d’informations : https://www.esswe.org/).

À l’instar de l’ESSWE, FRÉSO s’est donné pour but l’étude des courants ésotériques au sein de l’histoire religieuse et culturelle de l’Occident, dans une perspective strictement académique Cet objet de recherches recouvre, de l’antiquité jusqu’à nos jours, de nombreux courants religieux, intellectuels et artistiques, parmi lesquels des doctrines et des pratiques telles que l’astrologie, l’alchimie ou la magie, l’hermétisme, la kabbale chrétienne, la théosophie ou encore les spéculations et les rites de milieux tels que les divers groupements rosicruciens, théosophistes et occultistes.

Dans le but de développer les recherches francophones dans le domaine, FRÉSO se propose d’organiser le samedi 28 mars 2020 sa première journée d’étude afin de réunir le maximum de doctorant(e)s dont les recherches touchent aux courants qui viennent d’être évoqués.

Nous invitons en conséquence les doctorant(e)s amené(e)s à étudier les courants ésotériques dans le cadre de leurs travaux à soumettre une proposition de communication résumant leur sujet de thèse et précisant le degré d’implication de ces courants dans leur thématique de recherche, thème que nous souhaiterions les entendre développer durant la journée d’études. En effet, si certains peuvent voir leur sujet s’inscrire tout entier dans le champ de recherches de l’ésotérisme occidental, d’autres peuvent en revanche ne frayer avec ce domaine que de manière plus ou moins tangentielle. FRÉSO ouvre donc également ses portes à ces chercheurs, afin que le rôle des courants ésotériques dans les différents aspects constitutifs des cultures occidentales ne demeure pas inaperçu ou inétudié, faute d’intérêt porté à cette problématique.

Que vos travaux s’inscrivent dans une perspective historique, philosophique, sociologique ou anthropologique, qu’ils concernent certains courants ou milieux ésotériques clairement identifiés comme tels ou des champs d’influence plus larges (qu’il s’agisse, par exemple, des arts, de la littérature, de l’éducation, de la médecine ou de certains mouvements politiques), cette journée d’études est organisée afin de favoriser les rencontres entre chercheurs travaillant sur des objets historiquement différenciés, mais partageant des thèmes et des problématiques communs.

Organisateurs : Léo Bernard, Tom Fischer, Anne Jeanson, doctorants, Laboratoire d’études sur les monothéismes UMR 8584, EPHE – Université PSL.

Responsable scientifique : Jean-Pierre Brach, directeur d’études, Laboratoire d’études sur les monothéismes UMR 8584, EPHE – Université PSL.

Programme

9h15 : Propos liminaire de Jean-Pierre Brach (EPHE)

Aperçus historiographiques
9h20-10h40

« Les études sur l’ésotérisme occidental, naissance et évolutions d’un champ de recherche » par Léo Bernard

« Perspectives de recherche sur le gnosticisme ancien et ses définitions » par Philippe Therrien

Politica Esoterica
11h-13h

« La révolution de 1848 et le Journal du magnétisme » par Anne Jeanson

« Henri Girgois et l’Ecole hermétique en Argentine. Les Incas dans l’étude occulte du passé préhispanique (1897) » par Mariano Villalba

« Étude des rapports entre le végétarisme et l’ésotérisme en France au tournant du XXe siècle » par Alexandra Hondermarck

Courants ésotériques et littérature
14h20-15h40

« Le patronage d’Homère, Virgile et Ovide chez les alchimistes » par Tom Fischer

« L’influence de Gabriele Rossetti dans la littérature française et les études de l’ésotérisme occidental » par Piero Latino

Figures contemporaines
16h00-17h20

« La Poésie d’Alejandro Jodorowsky, reflet d’une pensée ésotérique et poétique » par Joy Courret

« Du Fils de Dieu aux enfants du Verseau. Une mise en perspective historique des conversions successives de Frédéric Lenoir » par Adrien Bouhours



Citer ce billet
Jean-Charles Coulon (2021, 2 octobre). Première journée des doctorants de l’Association francophone pour l’étude universitaire des courants ésotériques (FRÉSO). Le monde des djinns. Consulté le 17 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/ns7v

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search